Le Blog de NEO

Assurances en Afrique: un marché de plus de huit cent milliards de FCFA

African-American-Family-e1348053226253

Le secteur de l’assurance a connu un développement significatif ces dernières années sur le continent. Beaucoup d’Africains souscrivent de plus en plus aux assurances vie et non vie pour diverses raisons. D’après le rapport de la Fédération des sociétés d’Assurance de droit national africaines (Fanaf) publié en février 2013, 16 pays ont collecté 833,3 milliards de FCFA de cotisations en 2012, soit 9,2% de plus qu’en 2011. Décryptage.

Cette étude de 104 pages révèle une augmentation significative des cotisations émises en assurances vie et non vie durant la période 2008-2012. En quatre ans, elles sont passées de 52,8 milliards de $ à 71,9 milliards de $.  D’après la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (Fanaf), cette hausse est « moins prononcée que pour le marché mondial (4 220,1 milliards de dollars US en 2008 ; 4 612,5 milliards de dollars US en 2012).

La part relative de l’assurance africaine dans le monde augmente légèrement de 1,25% en 2008 à 1,56% en 2012 » Au total, en 2012, les 16 pays de la zone Fanaf ont collecté 833,3 milliards de FCFA de cotisations soit 1270,4 millions d’euros, soit une hausse de 9,2% par rapport à 2011.

La Côte d’Ivoire, premier contributeur du marché
Les apports diffèrent d’un pays à l’autre. La Côte d’Ivoire reste le premier contributeur du marché avec 19% des cotisations, suivie du Cameroun (18%), du Gabon (14%), et du Sénégal (12%). Les autres places sont respectivement occupées par le Congo Brazzaville, le Burkina, le Bénin et le Togo ces pays concentrent entre 3% et 5% des cotisations. Les 15% restantes sont émises par le Burundi, Centrafrique, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, Rwanda, Tchad. « L’année 2012 a connu une évolution de +9,2% pour l’ensemble des 16 pays étudiés. Tous les pays enregistrent une progression positive de leurs cotisations sauf le Sénégal (-0,6%). La plus forte hausse étant observée au Congo Brazzaville (+45,1%). Cette forte hausse s’explique par la performance des industries extractives et les prouesses des autres secteurs comme le BTP, les télécommunications ainsi que l’amélioration des revenus des ménages», précise la Fanaf.

Prédominance de l’assurance non vie

L’assurance non vie a représenté 72% de l’ensemble des cotisations en 2012. Une tendance qui est restée stable depuis 2000, selon la Fanaf. «Bien que la part non vie soit majoritaire dans tous les pays étudiés, de grandes disparités existent selon les pays (de 55% en Côte d’Ivoire à 98% en Centrafrique)», constate-elle. Quant aux cotisations médianes par habitant, elles sont passées de 1336 FCFA en 2005 à 2487 FCFA en 2012, soit une évolution moyenne de 11%. Le Gabon arrive en tête avec une cotisation moyenne de 63.825 FCFA grâce notamment aux cotisations non vie où la cotisation moyenne est supérieure à 50.000FCFA. Le Congo Brazzaville occupe la 2e place avec une cotisation moyenne par habitant de 13 654 FCFA.
Les statistiques confirment la prédominance de l’assurance non vie dans le marché des assurances en Afrique. A titre illustratif, les 16 pays de la zone Fanaf ont collecté 602 milliards de FCFA de cotisations (917,7 millions d’euros) en 2012, soit plus de 8,9% qu’en 2011. La Côte d’Ivoire est le premier contributeur avec 19% des parts de marché, devant le Cameroun (18%), le Gabon (14%) et le Sénégal (12%). « Ces quatre pays représentent 63% du marché de l’assurance non vie. Viennent ensuite : le Congo Brazzaville, le Burkina Faso, le Bénin, le Togo et le Mali (entre 3% et 6%). Les autres pays (Burundi, Centrafrique, Guinée Conakry, Madagascar, Niger, Rwanda, Tchad) représentent 16%. (…) La cotisation médiane par habitant est de 1 801 francs CFA en 2012 pour les 16 pays étudiés», révèle l’étude.

51% de cotisations pour les «assurances collectives»

Autre aspect évoqué par le rapport, le pourcentage des cotisations non vie par branche. On y constate que l’assurance « Automobile » domine avec 34% des cotisations, s’en suivent celles relatives aux «Accidents et Maladies» avec 22%, l’assurance «Incendie» 15%, l’assurance « Transports » avec 14%, et enfin 4% pour la «RC Générale» et 9% pour les autres risques.
Les assurances vie ont pour leur part représenté 231 milliards de FCFA (352,5 millions d’euros) dans le volume des cotisations, soit une augmentation de 9,9% par rapport à 2011. La Côte d’Ivoire occupe encore la première place avec 92,8 milliards de FCFA (40% du marché), suivie du Cameroun (17%) et le Sénégal (9%). Pour les cotisations émises par habitant, c’est le Gabon qui contribue le plus avec une cotisation moyenne par habitant la plus élevée (9864 FCFA), devant la Côte d’Ivoire (3970 FCFA), et le Togo (2443 FCFA). « Les cotisations vie sont ventilées en trois grandes branches : Assurances individuelles : en cas de vie ; en cas de décès, mixtes, épargne, capitalisation et complémentaire – Assurances collectives : en cas de vie ; en cas de décès, mixtes, épargne, capitalisation et complémentaire – Acceptations. Les cotisations “Assurances individuelles” représentent 48% des cotisations collectées en 2012 et les “Assurances collectives” 51%, indique la Fanaf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *